Lagom et Travail

Accueil > Lagom et Travail Travail : activité rémunérée ou non.
Je vous parle souvent du lagom et minimalisme qui, sans aucun doute s’accorde plus que parfaitement. Aujourd’hui sera un peu différent car si je vais continuer dans cette voie du lagom, vous allez à présent découvrir un mix assez facétieux, celui du lagom et du travail. Dans une société occidentale comme la nôtre où le travail et la productivité passent avant tout. L’art de vivre lagom peut paraître assez dément. Malgré tout, et comme vous allez le voir dans cet article, on peut évidemment mixer lagom et travail. Ce post sera consacré à vous donner quelques astuces pour mieux profiter de votre lieu de travail et adopter une attitude positive, qui à la longue, vous rechargera les batteries de plein de bonnes ondes.

S’organiser

le mot est bien gros quand on l’est déjà. Mais ici je ne vous parle pas d’organisation, mais d’organisation. Comprenez un changement radical. Le lagom, l’art de vivre scandinave est une philosophie du bonheur. Et le travail doit s’insérer dans cette ligne-là, d’une vie rangée, simple, épurée au possible, et pleine de cocooning. Pour cela voici une astuce que je trouve totalement lagom : n’ayez pas la folie des grandeurs. J’ai récemment lu un livre sur le développement personnel qui m’a expliqué que cette technique était principalement utilisée aux États-Unis. Mais moi je l’utilise depuis toujours, et je crois que c’est à cause de mon côté suédoise.

Voilà ce que je fais. Plutôt que de prévoir un milliard de tâches dans la journée. Je prévois des tâches en les définissant comme un objectif atteignable. C’est-à-dire que je vais préférer n’en faire que 4 ou 5 grosses dans la journée, plutôt qu’une bonne dizaine qui ne me permettraient pas de faire les principales. Cela va dans cette optique-là du qualitatif. Mais aussi dans cette philosophie-là de faire moins pour faire mieux. Bref trouver le juste milieu entre qualité et quantité, productivité et procrastination. Voici ma première technique donc : privilégier les tâches qui auront le plus de répercussions sur votre travail. Bref, attaquer par le travail primordial et “vital”.

NE PAS CÉDER AU CHANTAGE DE FACEBOOK

Une autre astuce est de se prévenir de tous les dangers. J’entends beaucoup de gens dire qu’il faut savoir dire non aux tentations, comme les réseaux sociaux ou la télé. Dire non est bien trop dur pour beaucoup, dont moi. Du coup, ma meilleure technique ultra lagom est de purement se déconnecter de tout.

Quand je commence une tâche, par exemple la rédaction de ce post, je sais qu’elle va me prendre un peu plus d’une heure pour un peu plus de 1200 mots. Plutôt que de rester connectée à mon téléphone, voir les notifications s’accumuler. Rester connecter à mon Facebook, et être tentée de voir si personne n’a répondu à mon last message, voici ce que je fais : je mets mon téléphone et pc en mode avion. Totalement coupée d’internet et du monde. Et je rédige ce post, sans être tentée par une quelconque sonnerie, ou message Facebook. Je trouve que c’est technique est absolument lagom, dans le sens où, cela va dans l’idée du qualitatif, du bien fait. Quand les Suédois font quelque chose, ils le font bien. À l’image de leur habitat ou des marques de mode, tout cet art de vivre scandinave va dans cette optique de qualité. Et juste milieu.

Avoir un environnement sain

Une des choses qui me choque le plus sur les bureaux français et qui ne va absolument pas dans le sens du qualitatif, c’est leur organisation. On y trouve de tout, partout. Et les Français appellent ça un “bordel organisé”. Je trouve ça à la fois charmant, mais terriblement compliqué. Quand on a un bureau tellement plein de choses inutiles disposées un peu partout : des stylos, une boîte fourre-tout, des livres, des feuilles volantes, des carnets, des objets déco, des presse-papiers à la pelle, des pots en pagaille, il est impossible d’avoir un esprit parfaitement focus sur le travail.

Un de mes autres conseils si vous travaillez dans un bureau ou que vous avez un environnement de travail dans cette lignée, faîtes le vide. Débarrassez-vous du maximum. Un bureau est fait pour travailler, pas pour faire une exposition d’art moderne !! Bon sang^^ Trouvez votre juste milieu. Pensez à cette philosophie minimaliste, et upgradez votre environnement de travail. Le bien-être au travail va de pair avec un environnement sain. Un lieu où il y fait bon vivre, un lieu agréable, un lieu organisé. C’est une des clés principales pour se sentir bien sur son lieu de travail. Quand on passe souvent plus de 6 heures par jour dans la même pièce, il faut qu’il y ait un minimum de bonnes ondes. De belles atmosphères. Plutôt que d’accumuler les choses, faites-vous un devoir, lancez-vous ce challenge, de faire de la place. Pensez à respirer. C’est une de base du lagom, et du bonheur simple.

La pause Fika

Je crois, du moins il me semble que je vous en ai déjà parlé au cours de mes quelques articles, la pause fika est un incontournable en Suède. C’est, je crois, quasi religieux. On peut le dire en fait, c’est religieux. La pause fika, c’est le moment indispensable, à chaque Suédois. En entreprise ou chez soi.

Cela consiste à simplement prendre une pause vers les 10 heures du matin avec ses collègues autour d’un café et quelques spécialités suédoises, dont j’aurais l’occasion de vous parler dans une prochaine recette. Au-delà d’être une simple pause café, la pause fika est une pause collective et conviviale autour d’un café et quelques gâteaux scandinaves. C’est un peu le pendant du goûter des enfants français au retour de l’école à 16H30. Cette pause est essentielle, et je ne vous conseillerais que trop de l’adopter sur votre lieu de travail. À travers un panier de croissants et quelques cafés, non seulement pour faire un petit break le matin, et profiter de quelques friandises, mais aussi, et surtout à mon sens, resserrer les liens avec les collègues, et se changer les pensées avant de repartir sur une journée de boulot.

La pause fika c’est l’indissociable de l’art de vivre lagom.

Outre cette petite pause, et ces quelques petites astuces, dans cette lignée de l’art de vivre lagom, et minimaliste. Il y a aussi quelque-chose qui est pour moi, sur son lieu de travail indissociable du lagom, et de l’art de vivre à la suédoise. Outre le côté très accès sur le bonheur personnel du salarié en intégrant nombreux accessits pour pérenniser la vie de famille. Il y a ce côté collégial, purement ancré dans les entreprises suédoises. La hiérarchie est beaucoup plus abordable, et proche du salarié qu’en France.

Je dirais un peu bêtement qu’en Suède les entreprises sont un peu moins militaires. Les décisions sont beaucoup plus collégiales. Par ce biais le salarié suédois à une carte à jouer dans l’entreprise et ses décisions. Mais aussi, il est beaucoup plus épanoui, car en Suède dans le milieu du travail, chaque personne à ce sentiment de prise en considération de son avis. Et je crois que le bien-être passe aussi par l’épanouissement personnel sur ce point. Il est souvent très dur dans un travail de se faire entendre, alors on cherche par tous les moyens à s’imposer, et cette lutte pour notre parole coûte du temps et de l’énergie à long terme. En Suède les gens l’ont compris.

Place est faîte à la discussion, l’écoute du salarié, la collégialité. Je ne sais que trop qu’il est impossible du jour au lendemain en France d’installer ce mode de vie, mais il est nécessaire de commencer à aller dans cette voie-là. Non pas en termes de décisions, mais en termes d’écoute de l’autre, de prise en considération de chacun. Se sentir écouté, et finalement considéré est la seule vraie clé du bonheur au travail. On n’est jamais aussi heureux qu’à l’instant où l’on a le sentiment de compter dans une équipe.

4 thoughts on “Lagom et Travail

  • Avatar
    Reply ChantalP septembre 18, 2018 at 3:21

    Merci pour ce billet favorisant un meilleur équilibre au travail. Je n’ai pas baigné dans cette culture, mais oh combien elle est inspirante. Je tenterai de l’appliquer ici au Canada.

    • Irina
      Reply Irina mars 8, 2019 at 7:11

      Aw (=
      Ça me fait vraiment plaisir de l’exporter ailleurs qu’en France, tu me diras si ça a marché !

  • Avatar
    Reply Laurie janvier 29, 2019 at 2:11

    Tu pourrais nous parler un peu plus de cette pause fika ?

    Merci 😉

    • Irina
      Reply Irina février 6, 2019 at 4:36

      Bonjour,

      Dans un prochain article qui est en cours de rédaction je parlerai en détail des pauses fika ainsi que tout ce qui entoure cet univers détente et lagom, bref le cooconing (=

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *